OSEELC

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Hôpital Protestant de Ngaoundéré

E-mail Print PDF

Après la fermeture du PAACS ...

L’Académie Panafricaine de Chirurgiens Chrétiens (PAACS) s’en est allée après 24 mois à l’hôpital Protestant de Ngaoundéré.
C’est en janvier 2009 que le Programme PAACS a officiellement commencé ses activités à l’HPN sous la bénédiction de l’Evêque National de l’EELC, le Rév. Dr Nyiwé Thomas venu personnellement présider la cérémonie d’ouverture qui a permis au Dr Jim Brown et ses résidents de commencer officiellement leur travail. Sept mois après, le tout premier lauréat du PAACS à Ngaoundéré, le Dr Nelson de nationalité malgache recevait son diplôme de fin de formation du Directeur de PAACS/OSEELC.
Par la formation des chirurgiens chrétiens Africains, le PAACS attendait de l’HPN le développement d’un cadre adéquat (Infrastructures, ressources humaines, ressources matérielles, Organisation) pour contribuer à l’amélioration de l’accès aux soins chirurgicaux spécialisés pour tous. 12 moins n’ont pas suffi à l’HPN pour mobiliser les ressources attendues par le PAACS tout en supportant la charge croissante des soins adressés à une population pour la plupart démunie.
En partant, le PAACS laisse des normes d’organisation que la direction de l’OSEELC concilie avec son plan stratégique. Des objectifs à courts termes sont en étude avec les partenaires, soucieux du renforcement des capacités et de l’amélioration des infrastructures. Quoique limité en ressources, l’HPN a été lancé dans un processus d’amélioration de la qualité des services:
Des projets d’extension et de constructions sont en cours ;
Le personnel a été sensibilisé aux potentialités d’amélioration de la qualité des soins ;
Des recrutements sont en cours (un  spécialiste en infectiologie et un Urologue sont déjà en exercice à l’HPN ; de nouveaux infirmiers en stage et deux anesthésistes attendus) ;
L’inspection ministérielle déjà effectuée et l’évaluation organisationnelle de la CEPCA en cours serviront de cadre de réalisation du plan de travail de l’HPN ;
Des programmes de renforcement des capacités du personnel débuteront en février 2011 avec la participation des partenaires Américains et Norvégiens.
Le PAACS a en bien des égards, été utile à l’HPN tant pour ses dirigeants que pour la multitude de malades opérés (le minimum de 600 opérations majeures requis a été dépassé en 2009 et presque doublé en 2010). Les dossiers médicaux ont été institués et leur archivage organisé entre autres ; la gestion des malades est informatisée (intranet).
L’HPN mettra à profit les recommandations du PAACS pour l’amélioration de la qualité de ses services. Les aides extérieurs (Partenaires) et internes (ONG, Gouvernement) seront d’un grand secours.

 

En Ligne

We have 2 guests online